• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Encore Noël qui arrive

Encore Noël qui arrive - Mélina Corbin

Noël, et la sempiternelle question des cadeaux. Quelle histoire qui se répète à chaque année. On ne sait jamais trop quoi offrir pour vraiment faire plaisir. Le fils d'une amie lui a proposé de lui offrir au choix, soit une séance de Botox, soit un week-end dans les Laurentides. Il faut dire qu'il est très proche de sa mère, et la gâte chaque année. Elle a bien de la chance !

Pour ma part, j'ai moins de cadeaux à faire cette année, mais cela reste un problème. Il y a bien sûr, toujours la question du budget, et celle du temps passé à réfléchir, choisir, chercher, emballer, etc. Quand les enfants sont petits, on se décarcasse à trouver le jouet qui leur plaira, ensuite, on leur donne de l’argent. Ça ne fait pas très longtemps que j'ai commencé la pratique du chèque-cadeau. Je trouve cela plutôt impersonnel, mais faut avouer que c’est pratique, on est sûr de faire plaisir. Une amie qui habite en Europe, m’a dit que la carte-cadeau est aussi utilisée, mais souvent, peu appréciée, car elle ne reflète pas un effort, ou une connaissance de la personne. Cela a un côté impersonnel que les gens n'apprécient pas toujours. Je peux le comprendre, même si je pense qu'il faut réfléchir au cas par cas.

Je ne sais pas vous, mais je ne calcule plus le nombre de fois où on m'a offert des choses qui ne me plaisaient pas. C'est très gênant, car on ne veut pas les jeter ou recycler, on doit même les garder pour les porter plus tard en présence de la personne, et faire semblant d'être reconnaissante, alors qu'en fait, cela nous a déçus. Ce qui me déçoit quand on m'offre quelque chose qui ne me plaît pas, ce n'est pas tant que l'objet soit moche ou inutile, c'est le constat que, soit la personne ne me connaît pas vraiment, soit elle n'a pas cherché à me faire plaisir.

Il faut dire que depuis petite, j'ai la manie des petits cadeaux. Peut-être que j'aime beaucoup en faire, parce que j'aimerais qu'on m'en fasse… ou parce que j'ai grandi avec une mère qui se sent toujours obliger d'offrir quelque chose à tout le monde, même à la boulangère pour la remercier de lui vendre du pain ! Ça rendait mon père un peu fou.

Donc, j'aime acheter de jolies petites choses quand je les vois, en me disant « ça fera plaisir à telle amie pour son anniversaire, etc ». Ainsi, j'ai un stock de cadeaux prêts dans le placard.

 

The author:

author

Funambule, sur la corde raide, je penchais souvent d’un côté ou de l’autre de la vie. J’ai longtemps eu peur du vide de mon existence, mais maintenant ma voie se trace enfin. Aujourd’hui, j’ai trouvé un sens à ma vie. Sur ce blogue, il y aura mes textes de réflexions et mes petits plaisirs à partager !