• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un changement d'alimentation profitable

Un changement d'alimentation profitable - Mélina Corbin

Dès le début de la journée, je m’étais senti en pleine forme. Une émission que j’avais regardée après mon déjeuner m’avait informé sur les bienfaits de la thalassothérapie. J’étais d’autant plus intéressé que je voulais maigrir rapidement. Cela faisait partie d’un programme complet qui incluait des changements dans mon alimentation et mon activité. Je n’avais cependant pas arrêté de suivre mes cours de cuisine avec un cuisinier italien.

J’avais fait connaissance, à ce cours, d’une bande d’amis qui se connaissaient depuis longtemps. Ils avaient grandi dans la même ville et ils s’étaient installés les uns près des autres. Certains étaient parents, d’autres allaient le devenir, d’autres ne le souhaitaient pas encore. Ils étaient une dizaine et ils apprenaient, comme moi, à confectionner des recettes élaborées. L’humour de notre professeur était une des raisons de ma présence. Une autre était mon envie d’élargir mon cercle de connaissances, car j’avais emménagé peu de temps avant dans une nouvelle demeure. J’y vivais avec ma femme et mes deux enfants.

J’avais invité pour le repas du soir mes nouveaux amis. Nous dînerions dehors. J’étais occupé à préparer ce que nous mangerions, quand ma porte d’entrée s’ouvrit avec fracas. Ma femme venait de rentrer. Sa mauvaise humeur venait d’une journée épuisante. Elle était hors d’elle. Son emploi comprenait des responsabilités qui demandaient sa présence à tout moment de la semaine, mais, pour une fois, elle devait finir plus tôt. Un de ses collaborateurs avait fait une erreur et il était parti trois heures avant elle. Elle avait rattrapé le problème, mais elle lui en voulait. Le bruit d’une voiture qui se garait attira mon attention.

Dehors, mes joyeux compagnons de cuisine arrivaient. Ma femme eut un air ébahi, mais elle n’eut pas le temps de m’en expliquer la raison. Les dix convives nous saluaient tour à tour. L’un de ceux que je trouve le plus drôle se retrouva devant ma femme. Je sentais qu’une grande tension était survenue entre eux. Je compris alors ce qui se passait : le fameux collègue était devant elle. Maxime, de son nom, était sans voix. Je ne l’avais jamais vu comme cela. Lui qui était si prompt à rigoler, il était très pâle et très gêné. Il bafouilla des excuses. Nous avons tous essayé de passer à un autre sujet. Après une soirée gaie et sympathique, je me retrouvais seul avec ma femme et je la complimentais pour n’avoir pas cédé à sa colère. Je savais que cela avait dû beaucoup lui coûter.

 

The author:

author

Funambule, sur la corde raide, je penchais souvent d’un côté ou de l’autre de la vie. J’ai longtemps eu peur du vide de mon existence, mais maintenant ma voie se trace enfin. Aujourd’hui, j’ai trouvé un sens à ma vie. Sur ce blogue, il y aura mes textes de réflexions et mes petits plaisirs à partager !